La vallée de Chambonchard

Situé dans la vallée du Cher, avec ses maisons implantées sur le département de l'Allier et le département de La Creuse, Chambonchard devait disparaitre sous les eaux d'un barrage destiné à réguler le cours de La Loire. En 1999, ce projet fût abandonné et les habitants tentent de faire revivre ce village.

Au départ, vous longerez cette vallée avant de la quitter pour vous rapprocher d'Evaux-les-Bains. Dans la descente, la chapelle Saint-Marien, accessible à pied, domine le confluant et le barrage de Rochebut alimenté par le Cher et la Tardes. Le pont suspendu permet de le traverser et une longue ascension conduit à Budelière. Au passage, faites le détour par la chapelle Sainte-Radégonde du XIe et XIIe siècle.

Le Chatelet, ancienne cité minière d'où furent extrait plus de mille tonnes d'or, domine La Tardes. Nouvelle ascension puis nouvelle descente avant de rejoindre la vallée de la Voueize et Chambon-sur-Voueize. Ne quittez pas la localité sans visiter le pont sur la Voueize ainsi que l'abbatiale Sainte-Valérie. La construction de cette église de style roman fût achevée au début du XIIe siècle.

Longez La Tardes pendant trois kilomètres pour apercevoir le viaduc qui enjambe la vallée. Son tablier métallique rappellera qu'il fût construit par Eiffel.

Une nouvelle et longue ascension accède à Evaux-les-Bains. Son patrimoine s'enorgueillit de comporter la seule station thermale du Limousin. Ses eaux chaudes permettent le traitement des affections rhumatologiques et veineuses.

Ensuite, nous passerons dans l'Allier et dans Saint-Marcel-en-Marcillat, point culminant de notre circuit, situé à 520 mètres d'altitude. La vallée de la Tartasse nous mènera à Chambonchard.

Depuis ce lieu, vous pourrez prolonger votre escapade vers Néris-les-Bains et Montluçon en empruntant la véloroute des Combrailles.

A Chambonchard débute le tracé balisé de la "Véloroute Est" qui, depuis Chambon-sur-Voueize, rejoint le département de l'Indre au Nord et la Corrèze et la Haute-Vienne au sud.